mes freresMercredi 04 Juillet 2018 sortira sur les écrans Caennais et dans toute la France, le Premier film du réalisateur Bertrand Guerry "Mes Frères" avec David Arribe, Thomas Guerry, Sacha Guerry.

Deux frères, Eddy et Rocco, ont connu leur heure de gloire sur la scène « Rock Indé » à la fin des années 90. On les retrouve dix ans plus tard sur une île, défilant en tête de la fanfare locale. Un soir, leur soeur Lola réapparaît dans leur vie. Elle rencontre Simon, le fils de Rocco, qui va bientôt avoir 13 ans. Les souffrances humaines ont brisé les coeurs, meurtri les corps et enfoui la parole, mais la joie va renaître de la fraternité.

"J’ai voulu traiter d’un sujet qui me passionne dans mon quotidien comme au cinéma : la fratrie. Cette relation toute particulière que des frères et soeurs peuvent partager me fascine. L'élaboration de ce scénario est donc basée sur les liens forts, délicats et singuliers des fratries. Ce qu’il en résulte me captive tout autant : les non-dits au sein des familles. Ce fossé béant qui sépare les hommes des femmes en terme de communication n’impacte pas uniquement les couples, c’est vrai aussi dans les fratries".

La musique fait partie intégrante de "Mes Frères" et je suis convaincu de sa force et de son impact sur l'histoire. Quelle que soit sa nature, la musique nous émeut et nous transporte dans le film. "Mes Frères" est un triangle « presque » équilibré entre l'image, la musique et le mouvement. Nous avons dû rechercher l'émotion pure dans ces trois arts qui sont si complémentaires. La musique a le pouvoir émotionnel de retranscrire la beauté d'un paysage, la désillusion d'un être humain ou bien la foi, l'espérance d'une âme en peine. La musique ne doit pas être qu'un accompagnement au film mais faire partie intégrante de la dramaturgie. Je ne la voulais pas ostentatoire mais en parfaite adéquation avec des silences, des paysages et des dialogues. Elle vient soutenir le film.

En 2014, j’ai rencontré Alexandre, 4 ans, atteint de la FOP appelée aussi Maladie de l'Homme de Pierre. J’ai réalisé un film de sensibilisation avec lui autour de la maladie pour récolter des fonds pour la recherche. La FOP est une maladie génétique extrêmement rare et orpheline de traitement qui enferme le malade dans un deuxième squelette. Cette maladie se traduit par une ossification progressive des muscles, tendons ligaments et autres tissus mous. Ces calcifications forment des ponts d’os entre les articulations. A ce jour, il n’y a pas de traitement curatif, des essais cliniques sont en cours. L’association s’investit comme relais francophone de la communauté FOP.

Profitez de la fête du cinéma pour découvrir cet excellent premier film !!!

Voici la Bande-annonce du film.

Emmanuel GOUIX.