une vie violenteMercredi 09 Aoüt 2017 sortira sur les écrans Caennais et dans toute la France le nouveau film du réalisateur Thierry de Peretti ("Les Apaches") "Une vie violente" avec Jean Michelangeli, Henry-Noël Tabary, Cédric Appietto.

Malgré la menace de mort qui pèse sur sa tête, Stéphane décide de retourner en Corse pour assister à l'enterrement de Christophe, son ami d'enfance et compagnon de lutte, assassiné la veille. C’est l’occasion pour lui de se rappeler les évènements qui l’ont vu passer, petit bourgeois cultivé de Bastia, de la délinquance au radicalisme politique et du radicalisme politique à la clandestinité.

Le cinéaste corse Thierry de Peretti revient sur son île pour "Une Vie Violente" après Les Apaches en 2013. "Les enjeux narratifs et politiques sont différents ici. Les Apaches explorait le contemporain le plus immédiat. Circonscrit à l’extrême-sud de l’île au coeur de l’été, à travers une partie de sa jeunesse, on voyait comment les questions sociales minaient, intoxiquaient l’imaginaire et les rapports. "Une Vie Violente", même s’il puise aussi sa source dans des événements réels, explore un territoire plus mental, plus historique. Il parle de ce qui du passé hante le présent. "Une Vie Violente" est une fresque qui raconte l’histoire d’une génération", explique le réalisateur.

Le personnage de Stéphane, campé par Jean Michelangeli, est librement inspiré du parcours atypique, météoritaire, tragique, de Nicolas Montigny, jeune militant nationaliste assassiné à Bastia en 2001. "Nous avions le même âge. Je ne l’ai pas connu, même si nous avions des amis en commun. Le film mélange mes propres souvenirs, et ceux de beaucoup de gens de ma génération en Corse, mais il est aussi le fruit d’un long et permanent travail de recherche. Il mêle, de manière fragmentaire et anarchique, rumeurs, légendes urbaines, souvenirs altérés, et Histoire contemporaine de la Corse", relate Thierry de Peretti.

Voici la Bande-annonce de ce film.

Emmanuel GOUIX.