la folle histoire de max et leonC'est exceptionellement ce Mardi 01 Novembre 2016 que sortira sur les écrans Caennais et dans toute la France le film de Jonathan Barré "La Folle Histoire de Max et Léon" avec Grégoire Ludig, David Marsais, Alice Vial.

Les aventures de Max et Léon, deux amis d'enfance fainéants et bringueurs, qui tentent par tous les moyens d'échapper à la Seconde Guerre mondiale.

Le metteur en scène Jonathan Barré, qui connaît Grégoire Ludig et David Marsais depuis longtemps puisqu'il était entre autres aux commandes des émissions du Palmashow, explique que leur rencontre (et donc la naissance de "La Folle Histoire de Max et Léon") résulte du fruit du hasard :"Nous sommes du même village, Montfort L’Amaury, dans les Yvelines : mes parents avaient déménagé là-bas pour ouvrir une cave à vin, et la baby-sitter de mon petit frère était une amie de Greg. A l’époque je faisais des sketches chez moi, tout seul, et comme je me trouvais nul en tant qu’acteur, j’ai cherché des gens à mettre en scène. A l’époque, Grégoire et David cherchaient justement un « réalisateur » - disons un type qui maniait les caméras moins mal qu’eux - pour refaire un sketch qu’ils avaient raté : et on s’est tout de suite entendus."

Via ces deux grands enfants évoluant dans la France occupée, La Folle Histoire de Max et Léon fait écho à la jeune génération actuelle qui a du mal à s’investir dans un monde politique. "Nos personnages sont apolitiques, engagés en rien, indifférents aux luttes entre Vichy et la Résistance, ils veulent juste sauver leur peau. En ce sens, ils font un peu écho à notre génération, qui a dû mal à s’investir aujourd’hui dans un monde politique pas très engageant… L’intérêt pour nous était que, au cours de leurs tribulations, nos deux personnages, développent des réflexes humains, un sens de l’entraide, de la solidarité, une « humanité » disons, qu’ils ne soupçonnaient pas avoir en eux au départ", notent Grégoire Ludig et David Marsais.

DSC09085

Nous vous proposons de découvrir la bande-annonce du film.

Emmanuel GOUIX.